Annuaire de la pierre de taille
 
 
 
      Hans Herfert, l'outillage diamanté
Interview carriere-pierre.com - décembre 2013
 
Hans Herfert outils diamant- Comment êtes-vous arrivé dans ce milieu ? 
Au milieu des années 70, fraichement débarqué de mon Allemagne natale, j’ai été embauché en qualité de poseur de monuments funéraires chez FUNEROC, marbrerie en région parisienne. Cette expérience m’a permis par la suite, d’intégrer l’entreprise CHALAND, fabricant de disques diamantés à Noisy le Sec. J’y ai œuvré pendant quelques années en tant que technico-commercial France et export, puisque je suis trilingue. J’ai ensuite quitté la France pour le Canada où j’ai travaillé, toujours dans le même secteur pour des sociétés comme Diamant Boart, TOOLGAL,  TYROLIT. J’ai également participé à la vente de quelques machines BENETTI Macchine
A mon retour en France, je décide de monter ma propre structure. 
 
- Pourquoi avoir créé votre propre entreprise ?
Je suis d’une nature indépendante et ma façon de travailler ne correspond plus aux « méthodes modernes » qui consistent à mettre la pression sur un employé pour faire le plus de rendement possible au détriment du client. En outre, lorsque je me suis installé dans l’Hérault, il n’y avait pas de fournisseur d’outils diamantés dans les environs, le plus proche était dans le Tarn. Je bénéficie également d’un réseau international important : mes fournisseurs d’outils diamantés sont presque tous Européens (Allemands et Italiens principalement) et bien évidemment Chinois puisque plus personne ne fabrique de petits outils en Europe.
 
- Quelle est votre approche de la relation client ?
Un contact personnel favorisant l’échange d’informations et d’idées pour faire émerger des solutions d’optimisation de leurs activités.
J’adhère plus volontiers à une méthodologie à l’ancienne donc, qui consiste à passer du temps avec les clients, par téléphone, sur site, etc. et si le rendement est un peu moins bon pour moi, et bien tant pis. Un certain sens de l’éthique également, ce qui n’est plus très répandu de nos jours : par exemple ne pas rogner sur la taille des segments diamantés lorsque je recharge un disque. Ne pas mentir au client et prétendre que je fabrique le petit outillage.
 
- Les plus techniques :
Il y a quelques années, les fournisseurs d’outillage diamanté envoyaient des techniciens chez leurs clients pour recharger les disques et effectuer ce qu’on appelle le tensionnage et le plannage, ce qui consiste à corriger la tension et voile d’un disque, c’est comme accorder un piano.
De nos jours, « gestion extrême des coûts » oblige, il est généralement demandé aux tailleurs de pierre et marbriers de renvoyer leurs disques à l’usine, leur occasionnant des coûts supplémentaires ainsi qu’un risque de dérèglement du disque diamanté au cours du transport. Personnellement, je me déplace chez mes clients, dans des délais extrêmement courts, je recharge leurs disques, je les tensionne, je les planne. Et si d’aventure, lors d’un accident pendant le sciage, le disque perd une ou plusieurs segments, j’y retourne afin d’effectuer les réparations. Et bien évidemment, les disques diamantés sont ainsi optimisés quant à leur précision de coupe et leur durée de vie.
 
- Des projets ? 
Si la structure auto entreprise outils Hans Herfert continue à se développer de la même façon qu’elle le fait ces dernières années, je compte changer de structure, et embaucher une  personne qui pourra m’épauler et qui sera formée pour, le jour venu, poursuivre mon entreprise.
 
 
Hans HERFERT outils diamant / siren 503588428
3 boulevard Armand Durand 34720 Caux
 
Téléphones : 04 67 30 25 04 / 06 61 47 96 78
 
grand disque diamant     grand disque diamant