Annuaire de la pierre de taille
 
 
 
      Jouffroy conseil pierre - Interview
Questions à B. de Jouffroy, gérant de Jouffroy Sarl, entreprise de conseil en équipement pour les métiers de la pierre massive calcaire. 
 Jouffroy machines outils pour la pierre
 
- Comment êtes vous arrivé dans ce milieu ? 
Dans le début des années 80, je suis entré dans le milieu très confessionnel des métiers de la pierre par la porte des outils. A l’époque un des plus grands fabricants d’outils diamantés italiens, Moldiam, m’avait chargé de créer sa succursale, Moldiam France. Cette activité s'est développée lorsque le constructeur italien Gregori m'a confié la vente de ses machines en France. Cette combinaison outillage/machine m'a permis dès le début de positionner la sarl Jouffroy  comme opérateur complet pour les métiers de la pierre. 
 
- Aujourd’hui vous vous positionnez comme une agence de conseil pour les métiers de la pierre ; quelle différence avec une agence commerciale ?
25 années au service des métiers de la pierre nous ont permis de constituer un véritable réseau de partenaires en Italie, choisis dans leurs domaines de compétence spécifiques et pour une qualité constructive qui correspond à nos standards. 
Notre action est donc affranchie des contraintes d’un catalogue constructeur et de ses acquisitions auprès de ses partenaires, ce qui nous permet de monter des projets complets en conjuguant les machines que nous avons choisies.
Le rapport que nous entretenons avec les fabricants d’outils est aussi un gros avantage qui nous permet d’appréhender au mieux la productivité de la machine outil : notre métier consiste aussi à convaincre nos constructeurs de machines Benetti Macchineà adapter leur fabrication pour optimiser la performances des outils. Dernièrement cela a été le cas du Max Mob 3000 que nous avons fait équiper d'un moteur de 160 Kw et pour supporter une tôle diam. 3000 mm avec denture longue de 40 mm que nous avons fait réaliser par Dellas pour une réduction considérable du niveau sonore ; ou encore d'une haveuse CSM 691 réalisée par Benetti pour nos carrières du sud avec une vitesse de rotation adaptée à la chaîne Rexo. 
Ces adaptations et modifications n’auraient pas été possibles si nous n’étions pas un véritable opérateur « machine outil » assurant le lien entre constructeur machine et le fabricant d’outils. 
 
- Pourquoi ce choix de travailler exclusivement avec des constructeurs italiens ?
On ne peut pas appeler cela un choix : comme je vous disais, ce qui m’a propulsé dans ce secteur a été l’opportunité de travailler avec Gregori, principal constructeur de machines italiennes de l’époque. Ceci dans un contexte français où l’activité principale était celle du funéraire et du granit. C’est sur la niche du calcaire et de la taille de pierre massive que j'ai concentré tous mes efforts avec la longueur d’avance conférée par un esprit de réseau. Aujourd’hui, nous poursuivons dans cette lignée en offrant notre expertise afin de pouvoir proposer des process pour la marbrerie du bâtiment, et une gamme de machines pour la fabrication d’éléments de construction en pierre massive. 
 
- Pouvez vous nous spécifier ces process ? 
C’est dans les Charentes que nous avons commencé à nous faire connaître comme opérateur pour la réalisation de chaîne de production faisant intervenir plusieurs constructeurs. Un de nos clients nous avait chargé de raisonner avec des critères industriels pour sa production de dallage et de pavés. Grâce à sa fidélité et à la confiance qu’il nous accorde depuis 20 ans, nous avons pu mettre en place des outils adaptés et performants. 
Pour un de nos clients en Bourgogne, nous avons conduit le projet complet de la création d’une unité de fabrication de revêtements en pierre à partir d’un terrain acheté dans une ZAC. Grâce à une définition précise et bien délimitée de ses objectifs de fabrication, ce client est un des mieux équipé de sa profession et il peut se proposer comme façonnier auprès haveuse Benettide ses confrères :
Traitement de l’eau avec retour d’eau aux machines par gravité,
Optimisation du travail d’une seule taille bloc par une préparation (lavage) des blocs au fil,
Disposition et forte automation de la chaîne de production de carreaux permettant un effectif réduit à 3 opérateur,
Process de valorisation des petits blocs par sciage primaire au fil et débitage de bandes à la débiteuse.
 
Dans le contexte actuel d’optimisation, nous sommes confrontés aux exigences de valorisation des blocains (marché de voirie, dallage, …). Le process de transformation décomposé : sciage des petits blocs au grand disque pour la préparation de plateaux en épaisseur 200 à 600 mm suivi d’un sciage des plateaux en bandes avec une débiteuse spéciale diam 1.700 pour une production sans surveillance, permet une production en temps masqué de 200 a 300 m² par 24 heures avec effectif réduit.
Les liens étroits que nous entretenons avec nos constructeurs nous permettent dans certains cas de faire modifier les machines afin de les adapter aux exigences particulières de nos clients. Dernièrement cela a été de cas pour un professionnel de la pierre, qui nous a confié l’optimisation de la production d’une taille bloc diam. 2200 mm (seule et unique machine réalisée dans cette dimension). Pour cela, nous avons convaincu Socomac de concevoir une refendeuse capable de scier la largeur 800 mm. Cette machine équipée de 6 disques diam. 625 mm à 1.100 mm permet de multiplier par 2 sa production en éléments de largeur 800 mm.
Pour la création d’une unité de taille de pierre et de sculpture dans la Drôme, nous sommes intervenus avec de l’équipement lourd de découpe et de fraisage à contrôle numérique assistés par CAD-CAM. Objectif : permettre aux tailleurs de pierre de pouvoir se consacrer aux travaux de taille manuels soulagés d’une production dégrossie à la machine ; ainsi, 2 machines complémentaires ont vu le jour dans l’atelier : une fraiseuse à pont 5 axes suivie quelques années plus tard par une profileuse au fil diamanté afin d’affranchir la taille de pierre des épannelages longs et fastidieux tout en laissant la place à la finition manuelle.
fraisesAujourd’hui, nous poursuivons le partenariat avec cette société par notre implication dans Processtone, assistance technique constitué en réseau de services ayant pour vocation de satisfaire à la demande grandissante de notre filière pierre et à la complexité grandissante des logiciels.
Ces réalisations d’ensembles telles que ceux-ci ont demandé au préalable un gros travail d’accompagnement et de confrontation d’idées avec nos clients avant de pouvoir faire réaliser leur projet. 
 
- Quelles perspectives pour la filière pierre ?
La profession souffre beaucoup d’un manque d’organisation et de communication. Alors que la pierre réunit toutes les caractéristiques thermiques pour être considérée comme un produit d’exception, il existe un véritable retard par rapport aux filières bois et béton. Ceci est du à un esprit traditionnaliste et à un manque d’organisation pour nous faire reconnaître au niveau national.
Le contexte actuel n’arrange rien et le resserrement des parts du marché provoque une situation perverse où les professionnels sont confrontés à un manque de visibilité qui décourage le renouvellement du matériel et qui de ce fait accélère le manque de compétitivité de notre filière pierre face à une concurrence impitoyable.
Dans ce contexte, nous apportons une vision globale qui s’efforce de rester conforme à une économie raisonnée des ressources et de l’énergie. 
Enfin et surtout, nous avons toujours été convaincus que le meilleur moyen d'atteindre nos objectifs était d'aider ceux dont nous avons besoin à atteindre les leurs : notre croissance est intimement liée à la croissance de nos clients.
 
- Des projets pour l’avenir ?
Aujourd’hui mon objectif est double :
• Mettre en selle mes deux garçons qui depuis deux ans font partie intégrante de l'entreprise. Leur implication a permis d’élargir notre rayon d’action, en nous ouvrant au secteur de la carrière où il reste beaucoup à faire pour contenir certains préjugés.
• Consolider notre travail en étendant la notion de réseau à celle de l'assistance technique et de la formation. Sous dénomination de Processtone, nous sommes en train de monter une structure d’assistance aux pierreux réunissant des prestataires techniques et des professionnels de la taille de pierre. L’objectif est de proposer l’intervention de professionnels des métiers de la pierre pour l’assitance mécanique et électronique sur les machines, et des formations aux logiciels CAD CAM pour les machines a contrôle numérique.